Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 18:33
Entre le Jura vaudois et la Franche-Comté, un petit mur démarque de manière physique les Etats suisse et français.

Un muret parsemé de bornes aussi vieilles que belles, qui se contemplent lors d'une balade.

 

«Ah, une borne! Enfin...»

On a beau suivre le sentier des bornes, il faut bien marcher deux heures depuis Les Fourgs pour découvrir la première pierre servant à délimiter le territoire franco-suisse.

Mais quelle balade! Ce n'est que les mains violettes d'avoir cueilli myrtilles, fraises des bois, framboises et même groseilles (oui, en septembre!) qu'on passe la frontière, symbolisée par une simple chaînette dans cette forêt jurassienne doucement nommée Le Corbet.

C'est là aussi qu'on découvre ce muret, seule marque humaine d'une délimitation entre le canton de Vaud et le département du Doubs.

Cette construction croule sous la mousse et évoque des démarcations similaires vues dans les campagnes irlandaises. Ne manquent plus que les croix celtiques pour compléter le tableau...

 

Situé sur le territoire helvétique uniquement, ce fil d'Ariane reliant les bornes a suscité de nombreuses tracasseries au moment de son édification, dans les années 1760.

Après plusieurs décennies de conflits forestiers et territoriaux, une convention est signée en 1762 entre Les Fourgs, une région demeurée farouchement catholique, et Sainte-Croix, la réformée. Ce contrat comprenait la construction d'un mur permettant de séparer clairement les troupeaux paissant dans cette région et de matérialiser la délimitation des territoires respectifs.

Les Burris (habitants des Fourgs), pas trop enthousiasmés à la perspective d'un tel cloisonnement et se contentant des bornes déjà existantes, refusent de mettre la main à la pierre. Et ce, malgré les menaces des gouvernements français et suisse!

De guerre lasse, c'est la commune de Sainte-Croix qui édifia, sur son sol, ladite séparation!

 

Aujourd'hui, le symbole charme par son obsolescence et par la trace encore visible qu'il représente, mais néanmoins vouée à la lente disparition naturelle.

Le longer et s'émerveiller à chaque terme, c'est parcourir un livre d'histoires taillées dans la pierre. C'est que la plupart des bornes datent du XVIe siècle et qu'elles n'ont été que peu transformées, tout au plus repeintes. Plantées dans le sol en 1553, après le traité signé entre Charles Quint et LL. EE. (Leurs Excellences) de Berne, elles arborent fièrement le lys royal à l'ouest et l'écusson blanc et vert à l'est. A quelques exceptions près.

Ainsi, cette borne portant fièrement un numéro 15 sur une tranche et un 1866 sur l'autre. C'est l'aigle impérial qui fait face au territoire français. Abîmée, l'originale a été simplement remplacée sous Napoléon III.

Dans un tout autre genre, il ne faut manquer sous aucun prétexte la borne No 12. Elle se situe au bout du champ de la Beuffarde et est accessible depuis la route cantonale juste avant la douane.

 

Enfin, c'est pour ceux qui n'ont pas envie de se promener dans les bois et de goûter aux succulentes myrtilles de la région...

En voiture: Depuis Yverdon, aller à Sainte-Croix et passer la frontière à L'Auberson. Se parquer vers les terrains de football situés avant l'entrée du village des Fourgs.

Pique-nique Sur le tracé, il n'y a pas de possibilités de ravitaillement. Il faut donc emporter son casse-croûte, de bonnes chaussures de marche et une pièce d'identité.

Un guide Le sentier des bornes n'est qu'une des 24 balades réunies dans une pochette au format pratique éditée par la Conférence transjurassienne.

Pour obtenir ce guide distribué gratuitement et disponible en trois langues (français, allemand, anglais), vous pouvez vous adresser aux Offices du tourisme et Syndicats d'initiative de l'arc jurassien. Pour plus de renseignements: Secrétariat général CTJ, rue de la Paix 13, 2300 La Chaux-de-Fonds, tél. 032 919 76 05, e-mail: ctj@ne.ch

Faire la boucle Il faut compter la journée pour effectuer les 17 km de cet itinéraire. Bien balisé, il compte neuf tables d'interprétation, didactiques à souhait et faisant également office d'aire de repos avec bancs, poubelles...

Renseignements
Office du tourisme des Fourgs, 36, Grand-Rue, F-25300 Les Fourgs, tél. 0033 381 69 44 91. Office du tourisme de Sainte-Croix, rue Neuve 6, 1450 Sainte-Croix, tél. 024 454 27 02.

http://archives.lematin.ch/LM/LMS/-/article-2002-09-662/sur-la-frontiere-entre-le-jura-vaudois-et-la-franche-comte-un-petit-mur-demarque-de-maniere


Article - 08/09/2002
Textes: Annick Chevillot

 

 

Sur le sentier des bornes

Le panneau de départ.

http://papimarc.numeriblog.fr/les_fourgs/sentier_de_bornes/

 



les haltes thématiques > diaporama (photos le marc)

aire thématique N°1. : Un modèle de village rue.

aire thématique N°2. : Une ressource précieuse.

aire thématique N°3 : La Frontière: une lente mise en place.

aire thématique N°3 bis : L'exploitation: Les mines de fer.

aire thématique N°4 : Une agriculture à vocation laitière.

aire thématique N°5 : Le plateau des granges de Sainte-Croix

aire thématique N°6 : Un site d'importance nationale - Le marais de la Vraconnaz.

aire thématique N°6 Bis : Les Trois Pierres du Vitiau.

aire thématique N°7 : Un mur pour Frontière.

aire thématique N°8 : Quelques essais de toponymie.

aire thématique N°9 : Le passage des troupes du Téméraire à Haute-Joux



les bornes > diaporama (photos le marc) viste détaillée des bornes du circuit



Partager cet article

Repost 0
Published by Doubiste
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : j'aime la Franche Comté
  • : La Franche Conté ! vous connaissez ? voici un choix d'articles et de liens pour vous la faire découvrir ou mieux connaitre
  • Contact

Information

Des images et des commentaires proviennent du NET au fil de mes recherches.
Ils sont en principe libres de droits.
Si toutefois ce n'était pas le cas je les supprimerais immédiatement.

merci de m'en informer

compteur

Compteur de présence

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog