Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 18:00

Commune française, située dans le département du Doubs et la région Franche-Comté.

Le Valdahon, connu dès le XIIe siècle, était un village essentiellement agricole dépendant de la Seigneurie de Cicon dont le fief se morcellera à partir du XVIe siècle.

Valdahon village-1

Il n'y eut pas de château au village. Le ruisseau qui le traverse, né sur la commune voisine d'Epenoy au lieu-dit les Alloz, se perd à l'intérieur du camp militaire non loin de la station d'épuration et ressort dans la Loue sur la commune de Cléron ; on l'appelle maintenant le Dahon. Avant le XXe siècle, Le Valdahon était composé de trois hameaux :

Yise (Lieze ou Village-Haut quartier de la vieille église),

Valdahon village-11

Valdahon village-6
Valdahon village-8
Valdahon village-5
Valdahon village-10
Valdahon village-4
Valdahon village-3
Valdahon village-7
Valdahon village-2
Valdahon-01

Des figures ont marqué l'histoire locale

Une des plus illustres familles à s'installer dans la commune restera certainement celle des Le Bœuf au XVIIIe siècle. Si une mauvaise réputation en réalité totalement injustifiée était attachée à cette famille (un proverbe valdahonnais ne disait-il pas : "C'est comme les bœufs du Valdahon, le meilleur ne vaut pas l'autre ") certains de ses membres se sont distingués, notamment Jules César Hilaire (1772-1847) dont le portrait trône dans la salle d'honneur de l'Hôtel de Ville qui a été militaire, peintre et même... inventeur. Il avait en effet mis au point, en 1821, un ingénieux fusil baptisé " le fusil de Valdahon " qui a fait date dans l'histoire des armes.

Autre figure marquante, celle du Chanoine Brachotte, professeur au Collège Duplessis dépendant de la Sorbonne, qui vers 1830 sur ses deniers fit construire la chapelle du Village-bas, créa une école primaire pour 12 garçons et 12 filles des plus pauvres familles de Valdahon du bas (actuellement, le bâtiment Jouffroy d'Abbans), ainsi qu'un Bureau de bienfaisance encore en activité en 1940.


Au fil du temps, des drames ont secoué la commune : tout d'abord l'invasion des Suédois au XVIIe siècle durant la Guerre de Dix ans ( 1635-1644) ; la commune fut pillée et brûlée, l'église détruite ; c'est ce qui explique qu'on ne trouve actuellement aucun bâtiment antérieur à cette sombre période. Le Valdahon connaîtra d'autres drames, comme l'incendie du 11 Novembre 1844 qui détruisit 32 maisons. Les guerres, celle de 1914/1918 et celle de 1939/1945 fauchèrent 50 personnes. Mais plus tragique encore fut sans aucun doute l'assassinat le 27 août 1945 de 8 civils, 5 hommes et 3 femmes arrêtés par la Milice et fusillés dans l'après-midi par les Allemands ; un monument est érigé à leur mémoire dans la rue baptisée " rue du 27 août ", à proximité de la gare.

Le développement de Valdahon nous le devons :

§      au passage de la voie ferrée, ligne Besançon - Le Locle par Morteau (1884) avec gare au village

§      à la création du camp militaire inauguré en 1907

§      à sa situation géographique : Le Valdahon est situé au cœur du département

§      plus récemment, aux axes routiers, la route des microtechniques (RD461 notamment. De plus, Valdahon est proche de l'autoroute A36 (liaison Paris/Mulhouse), et de l'aérodrome d'affaires de La Vèze.

http://www.valdahon.com/Presentation/31-histoire.html


le camp militaire

http://www.rg13.terre.defense.gouv.fr/

La commune accueille un camp militaire de 3 500ha. depuis 1907. En 1978, le camp militaire devient alors un camp de régiment et non plus de manœuvres uniquement. Depuis 2003 y est stationné le 13e régiment du génie.

 

Créé en 1943 à Témara (Maroc), à partir des compagnies du génie de Syrie et du Cameroun, le 13e bataillon du génie est affecté à la 2e division blindée du général LECLERC.
Il est engagé dans les combats de la libération de la patrie, en Normandie, à Paris et dans les Vosges, ce qui lui vaut six citations à l’ordre de l’armée.
Dissous en 1946, puis reconstitué en 1951 à Trèves (Allemagne), il prend part à la campagne d’Indochine et aux opérations de Suez et de Port-Said.
Il devient, en 1960, le 13e régiment du génie.
Il participe aux opérations de maintien de la paix en Ex-yougoslavie. On le retrouve également en Ukraine, Nouvelle-Calédonie, Mayotte, Canada, Bulgarie.
Le 1er juillet 1999, le régiment quitte Trèves et tient garnison à Epernay pour déménager encore une fois quatre ans plus tard à Valdahon.

Le 13e régiment du génie appartient à la 2e brigade blindée dont le poste de commandement est stationné à Orléans.

 Historique

Le camp du Valdahon a été créé en 1905 et les premiers bâtiments ont été inaugurés en 1907.


Valdahon camp entrée


Valdahon camp tentes xx
Valdahon camp-13 tentes
Valdahon camp-5 tentes
Valdahon camp-1
Valdahon camp-12 arrivée de la troupe
Valdahon camp-1914-1918 arrivée de la troupe
Valdahon camp nouveaux bêtiments
Valdahon camp lavoirs
Valdahon camp ecuries permanentesValdahon camp chevaux au repos
Valdahon camp arrivée de la troupe-4
Valdahon camp abreuvoir-2
Valdahon camp arrivée de la troupe-3
Valdahon camp piece de 155
Valdahon camp-7 artillerie
Valdahon camp-10 char d'assaut
Valdahon camp-16 char d'assaut
Valdahon camp-18 char d'assaut
Valdahon camp-17 char d'assaut
Valdahon camp-9 chars d'assaut
Valdahon camp-15 ballon d'observation
Valdahon camp 1931

Le camp en 1931

 Pour étendre l'emprise initiale du terrain de manœuvre, deux décrets ont été pris en 1913, visant à l'expropriation du village de la Villedieu au nord-est du camp. La première guerre mondiale a suspendu l'exécution de cette mesure, qui ne devint définitive qu'en 1926. Il subsiste à ce jour une zone sauvegardée qui comprend :

- les ruines de l'église,
- un terre-plein,
- un lavoir.

Lien vers article : La Villedieu était loin d’être un village quelconque.

A une trentaine de kilomètres de Besançon, le camp du Valdahon est situé sur le premier plateau du Jura, dans le département du Doubs, à mi-distance entre Besançon et la Suisse, à 90 kilomètres de Belfort, 250 de Lyon, 130 de Dijon et 450 de Paris.

Long de 7 kilomètres du nord au sud et de 5 kilomètres d'est en ouest, sa superficie est d'environ 3600 hectares. En grande partie boisé, le terrain offre cependant une possibilité de manœuvre des pelotons blindés à partir du réseau de pistes à chars. Enfin, il est doté de champs de tir bien équipés et électrifiés.

Une route périphérique est ouverte aux véhicules à roues et permet de rejoindre rapidement les différentes installations. Cette circulaire est doublée en sa partie par une route à chars.

Le terrain est assez calcaire, parsemé de gouffres ; aucun cours d'eau ne traverse le camp. L'altitude moyenne est de 600 mètres. Le climat continental est sain, froid en hiver, pluvieux au printemps et en automne, chaud l'été. Suivant les hivers, la neige tombe avec plus ou moins d'abondance de décembre à avril et peut atteindre des couches importantes.

Valdahon village-7

Partager cet article

Repost 0
Published by Doubiste - dans Villes et Villages
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : j'aime la Franche Comté
  • : La Franche Conté ! vous connaissez ? voici un choix d'articles et de liens pour vous la faire découvrir ou mieux connaitre
  • Contact

Information

Des images et des commentaires proviennent du NET au fil de mes recherches.
Ils sont en principe libres de droits.
Si toutefois ce n'était pas le cas je les supprimerais immédiatement.

merci de m'en informer

compteur

Compteur de présence

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog